Colloque – 40 ans du JDR

Le week-end dernier, s’est déroulé sur 3 jours un colloque pour les 40 ans du JDR. Après avoir été un dérivé du wargame, et après une période de chasse aux sorcières, le jeu de rôle s’installe donc en colloque à l’université ( Paris 13 et Paris 3).

Rôliste TV a pu se rendre sur place le vendredi pour découvrir une foule prête à disserter sur notre loisir et réfléchir ensemble à son sujet. Près de 60 personnes, professionnels, amateurs ou simple joueurs se sont retrouvés à « la Chaufferie » à l’Université de Villetaneuse.

Après un accueil fort sympathique des organisateurs (encore une fois, félicitations à eux), la journée commence sur une question simple : le jeu de rôle est-il un art ? Est-ce le 10ème art ?
Si la réponse ne nous appartient pas, le débat est intéressant. Le positionnement de Sébastien Delfino qui revient sur les définition d’art, de médium, de média et de médias. Puis la question revient avec Thomas Munier. Si la question a le mérite d’être posée, ce début de journée manquait de concret à notre sens et j’avais juste envie de dire « on s’en fout, jouez ».

Heureusement, la suite de la matinée avec Isabelle Périer et son sujet « le Livre de base de JDR : du mode d’emploi au support de rêverie » remet un peu de concret. Nous retiendrons notamment la remarque de l’attachement au format livre des rôlistes et le peu de tentative de se détacher de ce support (mp3, vidéo, …).

Après une pause déjeuner (asiatique, si vous voulez tous savoir) l’après-midi reprend avec Coralie David, qui a réalisé une thèse sur le jeu de rôle et que l’on lira dans le Grand Panorama du Fantastique, et qui par la comparaison entre trois jeux (Glorantha, Vampire et Oltree) montre l’appropriation de l’univers de jeu10245298_455375631308648_5104755133235193803_n.

Puis vient de le tour de Jérôme « Brand » Larré, qui revient sur la narration à travers le rôle des tensions narratives. Encore une fois, monsieur Lapin Marteau montre qu’il connait son sujet et captive les rôlistes que nous sommes. Par la suite, Oliver Caïra (sociologue), fait lui aussi une intervention forte intéressante sur l’impact de nos héros sur le monde et de la micro à la macro-évolution des mondes de JDR, pourquoi parfois refuse-t-on de tuer le PNJ majeur (Dark Vador, ..) dans nos univers imaginaires.

Si nous vous parlons des interventions (que vous aurez l’occasion de voir ultérieurement sur le Web via Paris 13), j’oublie le côté relationnel. Car au-delà du plaisir de parler du JDR, ce genre de colloque est aussi le moment de rencontres et d’échanges fort sympathiques. C’est ainsi que nous avons pu rencontrer Jérémie Jemrys Rueff (Ecuries d’Augias), Sébastien Celerin (XII singes, JDR Mag), Damien Coltice (Black Book) mais aussi saluer Jérôme Larré (Tenga, Ryuutama), Le Grumph, Fabien Fernandez (Nécropolice, Cendre de sphinx éditions), et bien d’autres.

Une excellente journée qui se termine rapidement pour cause de train à prendre et en regrettant de ne pouvoir assister au samedi et aux parties du dimanche. Encore Bravo aux organisateurs pour la réussite de cet événement.

11411842_1403487149981205_5013567243441415062_o

 

Pour (re)découvrir les interventions, vous pouvez suivre la page Cendrone 

 

2 thoughts on “Colloque – 40 ans du JDR

Lancez les dés pour votre commentaire