Journal- Mars 2018

Votre journal est là, histoire d’un journal maudit! Nous avons dû le retourner, comme mentionné au début, et le nouveau tournge a eu un souci de bourdonnement. Toutes nos excuses pour ce désagrément.

 

Au sommaire, de ce numéro de Mars

  • La presse Rôliste – Les Podcasts 04:39

  • Es-tu Game, podcast québécois

  • Les financements participatifs :

  • Kickstarter 10:43 – Game on TableTop 15:23 – Ulule 17:06

Les dés présentés sont disponibles chez Dés en Folie: 20:20

La Tournée des éditeurs 21:22

  • Nos coups de coeur:

  • Homicide de David Simon et Philippe Squarzoni 31:52

  • Le Chaudron Brisé de Nathalie Dau 33:00

  • L’Honneur des Ombres de Nicolas Cluzeau 34:22

  • PlanetFall d’Emma Newman 36:26

  • Pathfinder le jeu de carte, sur steam (après vérification, il existe sur Ioset Android) 38:52

  • L’Eveil du Maître du Donjon de David Kushner et Koren Shadmi 41:48

  • Discussion Rôliste : Retour sur le festival Au delà du Dragon 44:08

 

Pour aller plus loin:

Nathalie Dau, Chaudron Brisé (Moutons Electriques): une novella maîtrisée et enchantée, servie par la plume de Nathalie qui nous livre une version du mythe de Kerridwen et de Kernunnos de l’aube des temps au 20e siècle. Des malédictions, des triomphes et des tragédies dans la volonté de reconstruire son chaudron magique. Un seul regret: ce livre est trop court!

Emma Newman, Planetfall (J’ai Lu) avant After Atlas, découvrez la première partie de cette superbe histoire (chaque volume est auto-suffisant). Comment une société s’est installée sur une lointaine planète après que sa dirigeante ait eu une vision. Suivez Ren, qui produit tous les objets de sa colonie et qui souffre d’une maladie que l’on devine au fur et à mesure de sa narration. Elle a un secret. Mais ce n’est pas celui que vous croyez. Si le début pose les choses calmement, les évènements s’enchaînent ensuite avec une grande rapidité et les retournements de situation succèdent aux coups de théâtre. Une excellente lecture pour une autrice qui est une vraie révélation.

Au sujet de HOMICIDE:  David Simon, journaliste, auteur et co-créateur de la série « The Wire » a passé un an dans le service de la brigade criminelle de Baltimore. Il a pu y observer tous les aspects du quotidien au combien difficile de ces policiers qui chaque jour livre un combat perdu d’avance. L’auteur a fait la synthèse de cette année d’immersion dans un énorme documentaire « Homicide ». C’est une adaptation en BD que livre ici Philippe Squarzoni (chez Delcourt), sous forme d’une trilogie qui couvre quelques semaines de vie de la brigade. Comme le documentaire de Simon, la BD est d’un noir bien serré et le style graphique en est d’ailleurs le reflet. Le dessin est en noir et blanc, épuré, mis en couleur par des fonds sépia, bleu, bordeaux … La BD est bien percutante et très inspirante pour des jeux de rôle de flic, type COPS.

Au sujet de Au-delà du Dragon, l’avis de Vincent:

Au delà du Dragon, c’est une convention toujours hyper bien organisée. Des auteurs et éditeurs, des tables de jeux, des conférences, des animations … tout ça gratuit ! Pour nous Roliste TV, un accueil toujours au poil également et sur la convention une ambiance conviviale, familiale même. Je recommande chaudement si vous n’avez pas déjà testé ! Cette année j’ai pu y découvrir le jeu Hackers de chez Batrogames. C’est un petit jeu apéro (partie courte sur une heure), narrativiste et cyberpunk dystopique dans lequel on jour des gens qui luttent contre le système. La mécanique de jeu utilise un jeu d’échec. A chaque fois que l’on demande un avantage en jeu, le maitre de jeu est libre de déplacer une pièce sur l’échiquier ce qui lui donne de l’avance pour la mini partie d’échec qui se joue en fin de séance pour voir si on va réussir à venir à bout du boss de fin de niveau. J’ai passé un bon moment 

2 thoughts on “Journal- Mars 2018

  1. Merci beaucoup pour ce journal du mois de mars. Les craintes concernant Sans Détour que vous exprimez lors de la discussion rejoignent les miennes. Peut-être que l’éditeur du vénérable Cthulhu gagnerait à communiquer plutôt que de laisser libre court à toutes les interrogations.

    1. Ils communiquent mais pour l’instant se concentre sur le CF de Confrontations. Paranoia arrive néanmoins!

Lancez les dés pour votre commentaire