Ouverture Critique – Tiny

Incarnez un jouet ou une peluche et protéger les rêves d’un jeune enfant, voici le concept de Tiny. Un jeu atypique puisqu’il propose par son système simple, d’être l’outil parfait pour de l’initiation pour les plus jeunes à partir de 7 ans (maîtrise des bases du calcul et de la lecture). ce jeu de rôle créé par Frédéric Dorne et édité par JDR Editions qui avait été édité suite à une campagne de financement Ulule arrive enfin en boutique. Benjamin vous livre sa présentation et sa critique dans cette vidéo.

6 thoughts on “Ouverture Critique – Tiny

  1. Alors, perso, pour moi, c’est la GROSSE déception… le système est un peu trop flou, avec trop « d’options » (pouvoirs, compétences) et surtout TROP PUNITIF, la perte de quelques points de vie et c’est terminé pour réussir quoique ce soit… bref, il faut souvent truander la « vrai » situation pour ne pas donner l’impression que leur personne ne devient plus « inutile » à la partie (puisque TOUS les jets se basent sur ce potentiel d’action). Je regrette surtout le flou du système qui ne permet malheureusement pas de permettre à une enfant de mener une partie de Tiny. Bref, il faut souvent truander la « vrai » situation pour ne pas donner l’impression que leur personne ne devient plus « inutile » à la partie ».

    1. Bonjour Garthh, je pense que ce n’a jamais été le but que le jeu puisse être métrisé par des enfants, c’est réellement un jeu d’initiation où l’on peut maîtriser le niveau d’immersion du joueur en fonction de son âge. Personnellement ce que je vois c’est qu’il faut régulièrement redonner des points pour des actions qui ont débloquer l’histoire et pour éviter de trop en perdre justement. Après tout est une question de nivelation, si le potentiel ne baisse pas suffisamment, il y a plus d’enjeux. N’ayant lu que le livre de base, je ne sais pas si il y a plus de conseils dans les campagnes et autres scénario proposés dans la gamme.
      Dans tous les cas je suis absolument d’accord avec toi que si c’est un jeu de rôle pour faire jouer les enfants, ce n’est pas avec celui la que tu pourras leur faire découvrir la masterisation.

      1. C’est vraiment le point que je regrette le plus… j’ai mon plus jeune qui accroche beaucoup en tant que joueur sur ce jeu (nous avons utilisé les pré-tiré du kit de démo pour une table de joueurs entre 7 et 9 ans, il joue Mr Brique et étant fan de LEGO), mais j’avais espéré pouvoir lui permettre de faire jouer ses amis. Ce qui est dommage, c’est qu’un peu plus et ça pouvait être possible : c’est à dire, moins de « flou » dans les règles (franchement, on reste sur du « interprète comme tu peux les compétences » assez souvent, moins de compétences, ça n’aurait pas été grave je pense) et peut-être une mécanique de renflouement de points d’actions (réussite d’une action -> gains, … j’explore des pistes quand je mène). Niveau scénario, pareil, bof, bof… j’aime bien l’ambiance de Isla Murio… mais pareil… je m’attendais à mieux en fait. J’ai fait joué à ce jour Isla Murio et j’en suis au milieu de l’Ombre des Collines (joué par sessions de 1h15)

        1. Nous sommes d’accord, il y a une très bonne idée de base mais le jeu manque un peu d’aboutissement. Même si pour un adulte le jeu n’est pas trop complexe et avec un peu de pratique du jeu de rôle on s’en sort bien, il est plus ardu pour les plus jeunes car il est en définitive assez libre.

Lancez les dés pour votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.